Suite de la belle histoire du "Mayflower"

Le 16 septembre 1620, le bateau "Mayflower" quitte le port de Southampton en Angleterre pour se rendre sur le nouveau continent découvert par Christophe Colomb quelques 80 ans plus tôt. A son bord, 102 passagers composés de 67 "étrangers" issus de milieux modestes (paysans, petits artisans, etc.) et 35 membres de la communauté religieuse congrégationniste du pasteur John Robinson. Ce sont ces derniers, surnommés les "Pilgrims" expatriés en Hollande suite aux persécutions de Jacques 1er qui sont considérés aujourd'hui dans le coeur des américains comme les premiers membres fondateurs de leur démocratie. 

La traversée de l'Atlantique dura plus longtemps que prévu. Aprés un mois et demi de mer, le premier colon, un jeune homme de 22 ans mourut du scorbut. La crainte d'une épidémie à bord et suite à des erreurs de navigation, il fut décidé d'abandonner la destination d'orgine, la Virginie. Les colons réunit en conseil décidérent également d'accoster dés que la terre serait en vue. Avant de commencer une nouvelle vie, de créer une nouvelle société basée sur des principes libéraux, les colons signèrent un accord le "Mayflower Compact" considéré comme le premier acte gouvernemental de la colonie de New Plymouth.

Finalement, au bout de 65 jours, le Mayflower jeta l'ancre dans la baie du Cap Cod. Plusieurs explorations furent nécessaire avant de découvrir un ancien champ de maïs abandonné par les indiens iroquois. Ce lieu était idéal pour construire le premier campement. 

L'Etat du Massachussets ou est située Plymouth

Plymouth dans la Baie du Cap Cod

La description de l'établissement de ces colons sur la Nouvelle Angleterre (nom donné quelques années avant par le capitaine John Smith, chef des premiers colons de Jamestown) a été modifié au fil des siècles pour diverses raisons, politiques ou économiques, peu importe. Si l'on s'en tient aux versions historiques, cette colonie a marqué de son empreinte l'histoire de l'Amérique. Pourtant, elle n'était pas la première. En effet, c'est le 20 décembre 1606 que John Smith lance sa première expédition pour le compte de la Virginia Company. Il accoste en Virginie le 13 mai 1607 et fonde la ville de Jamestown qui est le premier établissement permanent d'homme et de femmes en Amérique du Nord (les espagnols étaient déjà présent en Floride depuis 1585).  En raison d'un mauvais choix du lieu d'installation - île marécageuse envahie de moustiques avec de fortes marées et trés peu d'eau potable - mais aussi à cause de multiples attaques d'indiens, les colons moururent en masse. Tout le monde connait l'histoire de Pocahontas (reprise dans le film des studios Disney). John Smith est sauvé par cette jeune indienne, fille du chef des Algonquins qui l'avait condamnée à mort. Elle sauve également les survivants de la colonie de Jamestown. Là aussi, mythe ou réalité ? Toujours est-il, ce sont biens les colons du Mayflower qui ont la première place dans la conscience collective des américains.

Une bien belle histoire que celle de ces aventuriers qui ont tout abandonnés pour embarquer sur ce navire marchand. J'ai choisi un extrait du livre "One Small Candle" de Thomas J. Fleming et je vous invite à le lire en cliquant sur le lien ci-dessous.

Pour terminer, c'est le gouverneur de la colonie, William Bradford, qui décida de proclamer un jour de remerciement et d'action de grâce à dieu pour leur avoir donné une terre finalement si accueillante avec des indiens aussi serviables. 
Selon la légende, Thanksgiving qui veut dire littéralement en anglais "Merci pour le don", est né ce jour-là, à l'aube du deuxième hiver des colons du Mayflower, en 1621.
Pour d'autres, l'origine remonte à 1623. C'est en raison de la sécheresse qui a réduit les récoltes, que le même gouverneur Bradford proclame une journée de jeûne et de prière. 

La pluie venant arroser les champs et sauvant ainsi la colonie d'un grand malheur, Bradford annonce un jour de remerciement à dieu.
Cette deuxième explication plus tardive semble avoir l'avantage pour certains de retirer les amérindiens de l'équation... ce qui entache d'autant sa crédibilité.
Il est un fait que cette tradition ne s'est vraiment ancrée dans les coutumes américaines qu'en 1863, lorsque le président Lincoln désigne ce jour, le quatrième jeudi de novembre, comme une fête nationale.
En fait, Thanksgiving est avant tout la survivance d'une vieille coutume païenne, la célébration de la fin des récoltes ou des vendanges que l'on retrouve sous différents noms dans toutes les cultures du monde.
C'est pour ça qu'au Canada, on célèbre Thanksgiving le second lundi d'octobre, date à laquelle les récoltes sont achevées, puisque étant plus au Nord, l'hiver arrive ici plus vite. Aux Etats-Unis, on fêtera Thanksgiving le quatrième jeudi de novembre.
La tradition nord-américaine veut qu'on se retrouve en famille pour manger une dinde farcie accompagnée d'une purée de pommes de terre, de patates douces, d'une gelée de canneberge et une tarte à la citrouille. D'ailleurs, les Américains qui mangent de la dinde sont si nombreux que cette journée est également appelée «le jour de la dinde»  le fameux Turkey Day

Galerie Photos
Adresse

Les Pointus de Nice

La Mouette

Quai d'Entrecasteaux

Port de Nice

06300  Nice

Tel : 04 93 89 99 18

  • Wix Facebook page
  • Twitter Classic
  • Google+ App Icon
Nous trouver

© 2014 by Sergio Lou Pébroun created with Wix.com