Rouquier commun

La famille des Labridés est une famille nombreuse puisqu'elle compte au moins six cents espèces connues parmi lesquelles on pourra rencontrer en Méditerranée:

- les labres ou vieilles comme:

  le labre vert (Labrus viridis)

  le labre merle (Labrus merula)

  le labre mêlé (Labrus bimaculatus )

- les crénilabres comme:

  le sublet (Symphodus rostratus )

- la girelle (Coris julis ) 

- la girelle paon (Thalassoma pavo) 

 

En cas de fuite ou lorsqu'il poursuit un adversaire, il fait de rapides mouvements de rames avec ses nageoires pectorales et se propulse par de brusques déplacements latéraux de la queue.

C'est un consommateur, macrophage, zoophage, prédateur vorace qui possède des dents pharyngiennes en forme de molaires sur une seule rangée formant une lame masticatrice avec laquelle il écrase les coquilles de mollusques; il consomme aussi des vers, des crustacés (amphipodes, crevettes, crabes..) qu'il recueille en fouillant le sable.

Sa reproduction est sexuée. C'est une espèce hermaphrodite qui présente une inversion sexuelle remarquable au cours de sa vie; le rouquier est d'abord femelle puis vieillissant il devient mâle (il y a protogynie). 

Le frai a lieu en avril-mai. Les oeufs (plusieurs dizaines de milliers), sphériques sont accrochés aux posidonies et c'est le mâle qui garde la ponte et défend le territoire et le nid d'algues qu'il a construit.

Très commun en Méditerranée, ce poisson vagile, côtier se déplace dans les herbiers littoraux et les fonds rocheux couverts d'algues.

 

 

Le marbré qui fait partie de la famille des sparidés (Dorades, sars, ...) figure parmi les poissons les plus recherchés en bord de mer. C'est un poisson noble qui se révèle un peu plus facile à pêcher que ses cousines les dorades. Évoluant en grosse densité en saison sur certains secteurs déterminés, les marbrés donnent lieu à des parties de pêche très agitées au cours desquelles les touches et les prises s'enchaînent sur un rythme infernal pour celui qui pratique avec les bons montages et les bons appâts.

C'est est un poisson saisonnier qui se rapproche en masse des côtes à la belle saison avec un pic d'affluence en période estivale. Les poissons qui se tiennent au petit large en journée sur des fonds de 15 à 25 mètres, investissent les plages en nombre dès la nuit tombée pour le plus grand bonheur des amateurs qui le pêchent souvent au coude à coude sur les bons postes. 

Fouisseur de sable invétéré, le marbré se recherche essentiellement sur des secteurs aux fonds propres de type sableux ou graveleux. Ils évoluent souvent en compagnie d'autres sparidés ou de mulets, sur le sable ou sur des secteurs aux fonds mixtes, plus rarement en secteurs très rocheux (de passage uniquement).

Le marbré se nourrit essentiellement de vers et de petits crustacés (cordelles, vers noirs, bonbons, lingoumbaous, crevettes) qu'il débusque en fouissant le sable. Opportuniste, il apprécie également les piades, les oursins juvéniles ou encore la chair des moules, glanés sur le fonds après les forts corps de mer (pierres retournées, coquillages brisés, ...). Le marbré apprécie particulièrement la compagnie d'autres espèces. On les observe souvent en compagnie de muges ou de rougets et ils se rapprochent comme des aimants à la vue d'un nuage de sable et de particules qui s'élève du fond. Les spécialistes du marbré grattent régulièrement le fond avec leurs montages posés, en les ramenant de quelques mètres de temps en temps, histoire d'attirer l'attention des marbrés en les incitant à se rapprocher des esches. Une astuce très efficace.

 

Marbré

Galerie Photos
Adresse

Les Pointus de Nice

La Mouette

Quai d'Entrecasteaux

Port de Nice

06300  Nice

Tel : 04 93 89 99 18

  • Wix Facebook page
  • Twitter Classic
  • Google+ App Icon
Nous trouver

© 2014 by Sergio Lou Pébroun created with Wix.com